• Le bracelet symbolique

                     Il y a quelques jours j'ai offert sur FB un texte dédié à Jean-Marc et extrait de mon premier recueil (à ce sujet mes deux recueils sont accessibles chez thebookeditions ou auprès de l'auteur) Bon voici donc ce texte :

    Le bracelet symbolique  (Récit d’un songe)


     


     Face à une situation

     Vraiment très extraordinaire,

     Je pressentais, bien qu’étrangère

    Les débuts d’une collision.

                      **

     Sous un ciel  bleu et lumineux

     Deux partis guerriers s’affrontaient ,

     De chaque côté d’une barrière

     Qui sans doute, m’apparaissait

     Faire l’office de frontière

     Qui semblait vitale à leurs yeux.

                           **

     Leur air résolu m’intriguait.

     Les hommes avaient des uniformes

     Faits d’éléments dépareillés,

     Leurs chefs étaient des gentilshommes

     En perruques et d’or galonnés.

     Chaque clan, la victoire briguait

                         **

     Sous le soleil les armes brillaient,

     S’entrechoquant dans le combat

     Qui dans cet endroit faisait rage.

     Pendant  qu’à cent mètres de là

     Lors d’un tama’ara’a (a) d’un autre âge 

     Des personnes en blanc festoyaient.

                              **

     Tout à coup ces gens se levèrent,

     Courant gaiement vers les soldats,

     Les incitants à être frères,

     À serrer l’autre dans ses bras,

     De mettre fin à cette guerre,

     En jetant leurs armes à terre.

                            **

     Et,  mon fils aîné arriva

     Son beau front paré d’un diadème.

     Avec soin il le transforma

     En un bracelet, un emblème,

     Qu’il fixa sur son avant-bras.

     Alors, chacun se prosterna.

                          **

     Oui je sais, ce n’était qu’un songe,

     Mais que pouvait-il  annoncer ?

     Tes futurs succès littéraires ;

     Et bien sûr ce fut confirmé.

     Tes grandes idées de liberté,

     Et ta sagesse légendaire,

     Etaient là aussi évoqués,

     Comme  ton refus du mensonge.

                           **

     Ces jolies images montraient,

     Le bel avenir qui s’offrait

     Et dont tu as pu profiter.

     La maladie n’a rien changé,

     Toujours au  tréfonds de ton cœur

    Tu as vu un monde  meilleur.

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :