• Ci-dessous l'excellent article (à télécharger) écrit pas Monsieur Serge Minoc relatif à mon quatrième recueil IMAGINE.

      

    Télécharger « liliane-babou-poetesse-de-84-ans-sort-un-recueil-5539670 »

     

    Mon dernier recueil : Imagine. Article de Serge Minoc - Ouest-France

     

     

     

     

     

     

     

    .

     


    votre commentaire
  • Bonjour, je viens vous présenter mon dernier recueil "le quatrième IMAGINE"

    Avant Propos "Imagine"

    Voici l'avant-propos :

     

    Imagine c’est un rêve...
    Qui doucement vous entraîne :
    Sur le sable, sur la grève
    D’une île, belle et lointaine.

    Ou bien dans une légende,
    Un conte venu de la nuit,
    Que l’on cueille sur la lande.
    Serait-il vrai aujourd’hui ?

    Ce recueil, c’est le printemps
    Que l’on chante lorsque sonne
    Le grand retour du beau temps.
    Mais aussi un bel l’automne !

    C’est un échange de lettres
    Exhalant les sentiments
    Que ressentaient nos ancêtres :
    Amour, jalousie, tourments.

    Liliane-Peyronnel Babou

    Notre Dame le 10 décembre 2017


    Pour celles et ceux qui seraient intéressés il peuvent passer commande (soit sur support papier, soit PDF) en se rendant sur le lien suivant : https://www.thebookedition.com/fr/imagine-p-355322.html


    votre commentaire
  • Bonne Année, j'estime que je nouvel an est l'anniversaire du temps aussi je vous offre ce texte en rapport avec le temps qui passe. Meilleurs vœux à tous les lecteurs. 

     

    Enième anniversaire,

                               

                      C’est votre anniversaire,

    Il se pointe chaque an,

    Et rien ne pouvez faire.

    Il débarque et puis vlan,

     

    Vous recevez d’un coup

    Douze mois dans les dents

    Et c’est un peu beaucoup,

    Même si des présents

     

    Font passer la pilule,

    Cela n’efface pas,

    Cette fine ridule

    Qui est apparue, là.

     

    Bien sûr à la première

    Ce n’est pas important,

    C’est simplement manière

    De voir passer le temps,

     

    Mais avec les années    

    En se multipliant,    

    Nous  voilà malmenés   

    Et surtout moins seyants. 

     

    Pour la femme ou pour l’homme,

    C’est vraiment différent :

    Elle, fripée comm’ pomme

    Va en  se  desséchant.

     

                 Pour lui, ça lui confère

    Avec tempes d’argent,

    Charme supplémentaire,

    Injustice vraiment !

     

    Quant à la vieille dame,

    Se cachent sous ses rides,

    Sans doute joies et drames

    Et souvenirs torrides.

     

    Tout au fond de son cœur

    Reste de la tendresse

    Des instants de bonheur,

    Qui  en secret la bercent.

     

    Car elle a été belle,

    Aimée et courtisée,

    La jolie demoiselle,

    Au passé composé.    

     

    ***

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Un cadeau pour les yeux et pour le cœur,

    ce texte écrit pour mon fils Jean-Marc

     


    Des mots pour te plaire

     

    Malgré le temps qui passe,

    Tu sais rien ne s’efface,

    Ni ton sourire moqueur

    Ni les rires, ni les pleurs.

     

    J’aimerais fair’ chanter

    Des mots pour t’enchanter !

    Mais aujourd’hui vois-tu

    Je suis fort dépourvue…

     

    L’inspiration me fuit

    Et le jour et la nuit.

    Que vais-je devenir

    Si je ne peux écrire…

     

    Viens, viens me visiter,

    Pour m’aider à trouver

    Paroles pour te plaire

    Et pour me satisfaire

     

    Afin que très bientôt

    Je puiss’ comme un cadeau

    T’offrir des phrases tendres

    Très douces à entendre.

     

    ***

     

     


     


     

     


    votre commentaire
  • Adieu Séquoia bonjour douglas

     

     

    Une histoire de séquoia

     

     

    Hello,  mon fils bien aimé

    Je viens ici t’informer :

    Aucun doute il n’y a pas

    La moindre trace d’un séquoia 

     

    Hélas trois fois hélas !

    Mais nous avons un douglas,

    A l’allure respectable

    D’une rondeur confortable.

     

    Pouvant vivre cinq cents ans

    Il est vraiment imposant,

    Et en fait je suis ravie

    D’en avoir un dans ma vie.

     

    Ce vieil arbre me séduit

    Par sa taille, son âge et puis

    Je me dis qu’il sera là

    Quand nous ne serons plus là.

     

    Dommage qu’il ne puisse pas

    Raconter ce qu’il a vu……

     

    Notre Dame 2017


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique