• Perrine Ô ma Perrine, ce poème extrait de mon recueil "Des mots, des Maux, des Sentiments" (2012) a été aimablement publié dans le bulletin municipal de la mairie de Villavard (Loir-et-Cher, 41) en 2012. Je remercie encore aujourd'hui le maire de l'époque Gérard Crosnier, son conseil municipal et sa sympathique secrétaire  Pascale Sinelle.

     

    Perrine Ô ma Perrine

     

     

    Perrine, Ô ma Perrine.

     

     

    Perrine Ô ma Perrine (Bulletin municipal de Villavard (41)

     

    Blottie dans son écrin de verdure,

    Ma maison façonnée dans le tuffeau,

    Sous les arbres qui font sa toiture,

    Elle respire, m’attend, c'est mon berceau.

     

    Je ne sais pas si les gens mesurent

    L’attachement que j’ai pour ces lieux,

    Et combien y penser me rassure

    Même si elle est bien loin de mes yeux.

     

    Les héritiers venant dans le futur,

    Recevront ainsi un peu de moi.

    Cachés dans les caves et dans leurs murs

    Planerons mes souvenirs, mes émois.

     

    Ils auront la lourde tâche de garder

    La Perrine, ses espoirs , ses secrets.

    De les transmettre, les sauvegarder

    Restant dans la famille à tout jamais.

     

    Conservant l’ombre d’une gamine,

    Heureuse, délurée mais très fière,

    Qui courait de chemins en ravines

    Au bord de la fontaine Sasnières.

     

    Quand un jour je serai dans l’au-delà,

    Lorsque mes descendants avec respect

    Auront su préserver cet endroit, là,

    Mon esprit se réjouira, satisfait.

     

    Liliane Babou, le 03Mai 2012.

     

     *

     

    Perrine Ô ma Perrine

    TheBookEdition

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Je vous livre un texte écrit sous une impulsion nouvelle, loin de mon style habituel, mais il faut bien de temps en temps sortir des sentiers battus: 

      Vengeance

     

    Angel partait joyeux 

    La-haut bers le montagne

    Du soleil plein les yeux 

    Celui qui vient d'Espagne

     

    On le croyait tout seul

    Mais suivaient dans ses pas 

    La mort et son linceul, 

    Il ne les voyait pas.

     

    Pourquoi ce beau jeune homme

    Apparemment normal

    Attirait-il la somme

    Des puissances du mal?

     

    Sans doute forfaiture

    Commise un peu plus tôt

    En tout cas, ça c'est sûr

    Un truc vraiment pas beau,

     

    Qui appelait vengeance 

    De la part d'un cousin

    Qui attendait sa chance

    Au détour du chemin

     

    Derrière un gros rocher

    Un bras armé se lève :

    Tiens tu l'as bien chercher,

    Ici, ta vie s'achève.

     

    Sur ces mot, dans la nuit

    Le justicier s'enfonce.

    Personne ne le revit!

    La police renonce....

     

                                                       à suivre.....


    votre commentaire
  • Il est là le printemps, bien que ce ne soit pas évident si l'on regarde les températures. Pourtant les jonquilles, jacinthes et primevères courageusement exhibent leurs jolies couleurs malgré neige et grêle qui viennent les fouetter.

    A tous joyeux printemps en espérant du soleil.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Bonjour, il y a sept ans Jean-Marc, mon fils bien-aimé nous quittait, je lui ai adressé ce texte:

     

        Sept ans

     

    Ça fait sept ans déjà

    Que tout comme un oiseau,

    Tu t’envolais là-bas

    Vers des cieux toujours beaux.

     

    Au cœur j’ai la blessure

    Laissée par ton départ,

    Oui, mais je te rassure

    J’ai trouvé un rempart.

     

    Ma seule thérapie

    Tu vois c’est l’écriture !

    Si personne n’en a cure

    He bien, ma foi tant pis !

     

    Est-ce une  folie

    De croir’ que tu reçois,

    Ces paroles jolies

    Choisies rien que pour toi.

     

    Je sais que tu m’entends 

    Dans ton monde éternel

    Et vois que ta maman :

    Te garde amour fidèle…..

     

      Tes frères et enfants idem

      Ainsi que tous ceux qui t’aiment.

     

               Bobital, le 12.02.2018


    votre commentaire
  • Ci-dessous l'excellent article (à télécharger) écrit pas Monsieur Serge Minoc relatif à mon quatrième recueil IMAGINE.

      

    Télécharger « liliane-babou-poetesse-de-84-ans-sort-un-recueil-5539670 »

     

    Mon dernier recueil : Imagine. Article de Serge Minoc - Ouest-France

     

     

     

     

     

     

     

    .

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique